2018
LULLY S’INVITE CHEZ VAUBAN

 

Nés, l’un en 1632, l’autre en 1633, Lully et Vauban ont en commun des origines modestes, l’un fils de meunier, l’autre fils de marchands. Musicien prodige, ingénieur militaire et humaniste, tout les sépare. Ils parviendront à force de travail et de talent aux plus hautes fonctions du royaume, le premier surintendant de la musique du Roy, le second, Sébastien le Prestre de Vauban, Maréchal de France, ingénieur militaire mais soucieux de justice sociale, qui a su s’attirer l’affection de Louis XIV.

Un monde les sépare et c’est la raison pour laquelle le Festival Les Jeux du Baroque a été séduit par une rencontre imaginaire de ces deux personnages qui ont illuminé la France et la future Europe des Lumières.

Musiques et Patrimoines sont les deux piliers du festival Les Jeux du Baroque. Concept particulièrement bien représenté cette année avec nos deux hommes, reflet d’un patrimoine français dont le rayonnement s’étend à toute l’Europe et au-delà. Jusqu’à St Pétersbourg en Russie, à la forteresse hexagonale de Bac Ninh au Vietnam ou à la forteresse pentagonale de Goryokaky dans l’île de d’Okaïdo au Japon. Quant à Lully, son œuvre s’impose à toute l’Europe. On retrouve certaines de ses œuvres à la Nouvelle-Orléans et les pères Jésuites emmenaient ses partitions dans leurs expéditions au Siam en Chine.

Vauban ne connaît ni la flatterie, ni le mensonge, ni la soumission aveugle au Roi. L’opposé d’un Lully ? Son discours annonce le siècle des Lumières. Seuls les réunit un immense talent, une puissance de travail colossale et, par des chemins opposés … la fidèle amitié du Roi.